Des Nouvelles

Le Qatar « a offert 880 millions de dollars de paiements secrets à la Fifa »

De nouvelles allégations de corruption concernant la candidature de l'État du Golfe à la Coupe du monde 2022 émergent

Qatar Coupe du monde 2022

Le Qatar a remporté la Coupe du monde 2022 par la Fifa en 2010

Karim Jaafar/AFP/Getty Images

Le Qatar a secrètement offert 400 millions de dollars à la Fifa avant la décision controversée de l'instance dirigeante du football d'attribuer la Coupe du monde 2022 à l'État du Golfe, selon des documents divulgués.



Un reportage exclusif dans Les temps du dimanche allègue que des dirigeants de la chaîne de télévision publique qatarie Al Jazeera ont signé un contrat de télévision faisant l'offre trois semaines avant l'annonce.

Cela représentait un énorme conflit d'intérêts pour la Fifa et une violation de ses propres règles, car Al Jazeera appartenait à l'émir du Qatar, Cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, qui était la force motrice de la candidature, selon le journal.

Le Times allègue également qu'une autre offre de 480 millions de dollars a été faite par le Qatar trois ans plus tard, peu de temps avant que la Fifa n'interrompe son enquête sur la corruption dans le processus d'appel d'offres. Le contrat fait désormais partie d'une enquête de corruption menée par la police suisse, selon le journal.

Les allégations sont susceptibles d'alimenter les soupçons quant à savoir si le Qatar a effectivement acheté le droit d'accueillir la Coupe du monde, qui se tiendra dans la capitale de Doha dans trois ans, selon le communiqué. Le télégraphe du jour .

Des rumeurs de corruption entourent la décision d'attribuer la Coupe du monde 2022 au Qatar depuis qu'elle a été prise en décembre 2010.

En 2014, le Times a allégué que le chef du football qatari Mohamed bin Hammam, qui avait été expulsé du comité exécutif de la Fifa en 2011 pour corruption financière, avait versé 3 millions de livres sterling en pots-de-vin à de hauts responsables du football pour s'assurer que l'État du Golfe remportait le vote en décembre 2010.

Damian Collins, président du comité du numérique, de la culture, des médias et des sports, a déclaré au Times que la Fifa doit geler les paiements d'Al Jazeera et lancer une enquête sur le contrat qui semble enfreindre clairement les règles.

La Fifa n'a pas commenté les dernières allégations.