Arsenal

Arsenal en a marre du Bayern Munich, mais rafle la victoire à Shanghai

Des artilleurs frappés par une intoxication alimentaire lors d'une tournée de pré-saison en Chine alors que Wenger admet que le calendrier n'est pas idéal

Aaron Ramsey Arsenal Chine

Aaron Ramsey en action pour Arsenal contre le Bayern Munich à Shanghai

Lintao Zhang/Getty Images

Après leur humiliation 10-2 face au Bayern Munich la saison dernière, il n'est pas surprenant que la vue de l'équipe allemande rende Arsenal malade.



Mais malgré une épidémie d'intoxication alimentaire dans l'équipe, les Gunners ont pris une sorte de revanche sur les champions de Bundesliga en remportant un match amical de pré-saison à Shanghai, même si plusieurs joueurs ont été mis à bas.

Décrivant l'incident comme un 'cauchemar', Le soleil rapporte qu'Olivier Giroud et Per Mertesacker ont tous deux été exclus du match à cause du bug, tandis que la nouvelle recrue Sead Kolasinac a dû partir en première mi-temps après avoir été malade.

Theo Walcott et Aaron Ramsey ont également été touchés par l'épidémie d'intoxication alimentaire mais ont persévéré, aidant finalement les Gunners à remporter une victoire 3-2 aux tirs au but après la fin du match 1-1 en temps normal avec Alex Iwobi annulant le but de Robert Lewandowski.

« Giroud était malade et a dû rester à l'hôtel. Kolasinac était également malade. Walcott, Aaron, tous ont eu une petite intoxication alimentaire', a expliqué Arsène Wenger, qui a dû affronter Mohamed Elneny en défense à cause d'une blessure de Laurent Koscielny.

Et pour couronner un début malheureux de la tournée de pré-saison des Gunners en Chine, Wenger a révélé que l'entraîneur adjoint Steve Bould avait été contraint de rentrer chez lui. 'Bould a une hernie au cou... et il ne pouvait pas voyager. Il est rentré chez lui samedi. Il est d'accord. Il est rentré chez lui et il va bien.

Arsenal n'est arrivé en Chine que le week-end après avoir commencé sa tournée en Australie, et avec la chaleur intense, sans parler des blessures et des maladies, la bonne humeur de la pré-saison s'avère être tout le contraire pour les Gunners.

Ensuite, ils se rendent à Pékin pour jouer contre Chelsea en amical, les mêmes adversaires qu'ils rencontreront dans le Charity Shield le 6 août, et Wenger a été franc lorsqu'on lui a demandé d'évaluer les avantages d'une tournée aussi ardue si proche du début de la nouvelle saison.

'Si vous me demandez si c'est un moyen idéal de se préparer physiquement, je dis certainement pas', a-t-il déclaré. 'Ce fut un choc de venir d'Australie où nous étions gelés lorsque nous sommes sortis de l'avion à Shanghai et nous avons décidé de travailler très dur lundi et mardi et j'avais donc un peu peur que nous puissions avoir de gros problèmes … nous pouvons rencontrer des fans du monde entier et le lien est plus facile car nous vivons ensemble depuis deux semaines. Sur ce front, cela peut être positif. Mais la vraie réponse sera donnée par la manière dont nous débuterons le championnat.