Sport

Anniversary Games : les stars de 2012 qui ont quelque chose à prouver

Cinq athlètes qui seront les principales attractions du Stade olympique ce week-end – en images

Verrouiller5

Les stars de Londres 2012 seront de retour sur les lieux de leur triomphe pour les Jeux Anniversaire ce week-end.

Mais ce n'est pas seulement un voyage dans le passé pour les stars qui ont remporté des médailles d'or à Stratford il y a trois ans, dit le BBC . 'À seulement quatre semaines des Championnats du monde à Pékin, les Jeux anniversaire de ce week-end sont l'occasion pour les meilleurs du monde de faire taire les sceptiques et d'envoyer des messages d'intention à leurs rivaux.'

Cela sonne vrai pour cinq des plus grandes stars de 2012 qui reviennent à Londres avec un point à prouver :



Usain Bolt :

Autrefois le roi incontesté de la piste, le Jamaïcain a ressemblé à un simple mortel cette saison avec un record de la saison de 10,12, près d'une demi-seconde de moins que son temps de victoire en 2012 et 0,54 de moins que son record du monde. Mais le sprinter décontracté semble indifférent et promis de faire un spectacle à Londres. 'Quand les championnats du monde arrivent, quiconque sait quelque chose sur moi sait que je me présente toujours', a-t-il déclaré.

Mo Farah :

Cela a été quelques mois difficiles pour Farah après que son entraîneur Alberto Salazar a été contraint de nier les allégations de dopage. Cela a conduit à des suggestions selon lesquelles la foule qui l'adorait autrefois pourrait se retourner contre lui. Mais Steve Cram de la BBC n'est pas concerné. 'On a beaucoup parlé du type d'accueil que Mo recevra lorsqu'il participera au 3 000 m vendredi soir, mais je ne comprends pas pourquoi il devrait y avoir une réaction négative.' Le médaillé d'or olympique du 10 000 m et du 5 000 m est en bonne forme sur la piste et devrait remporter le 3 000 m avec aisance, malgré la distance inhabituelle.

Jess Ennis-Hill :

Depuis Londres 2012, l'heptathlète Ennis-Hill s'est mariée et est devenue mère, et n'est revenue à l'heptathlon que cette saison. Cependant, elle s'est qualifiée pour les Jeux olympiques de Rio l'année prochaine lors de sa première sortie en mai et voudra prouver qu'elle a ce qu'il faut pour défendre son titre. Elle participe à trois épreuves différentes : le 100 m, le 200 m et le saut en longueur à Londres. 'Ennis-Hill n'a toujours pas décidé de participer à l'heptathlon aux championnats du monde à Pékin le mois prochain: si elle peut glisser sous les 13 secondes [au 100 m] pour la première fois depuis son retour … cela pourrait juste la pousser du coude vers l'avion », dit Le gardien .

David Rudisha :

Le champion olympique kenyan du 800 m, qui a établi un record du monde à Londres en 2012, est probablement sous la plus grande pression de tous les athlètes de haut niveau. Des problèmes de blessures l'ont vu glisser à la huitième place du classement mondial et il 'a admis qu'il ne peut pas être certain de retrouver la forme qui lui a permis de battre le record du monde de manière aussi spectaculaire sur le chemin de la médaille d'or à Londres 2012', déclare le Le télégraphe du jour . Il fera bien de suivre le rythme de Nijel Amos du Botswana qui est également en lice.

Greg Rutherford :

Beaucoup pensaient que la victoire de Rutherford en 2012, avec la plus courte distance gagnante en saut en longueur aux Jeux olympiques depuis 40 ans, était un coup de chance. 'Les titres européens et du Commonwealth de l'année dernière ont aidé à faire taire les opposants - ou du moins à en réduire le nombre - tout comme son nouveau record britannique de 8,51 m', a déclaré le Télégraphe , qui note qu'il a également trouvé le bonheur domestique au cours des trois dernières années. Il revient à Stratford comme l'un des meilleurs sauteurs au monde et l'un des favoris pour les championnats du monde.